Manigance : le hard rock, des voisins

 

Manigance : le hard-rock made in Béarn à l’assaut du monde !

Le groupe (de g. à d.) : Stéphane Lacoude (48 ans), de Goès. Christian Pinto (47 ans), de Toulouse ; Patrick Soria (52 ans), d’Oloron ; Carine Pinto (45 ans), de Toulouse ; Bruno Ramos (53 ans), de Tarbes ; Jean Lahargue (35 ans), de Pau ; François Merle (51 ans), de Meillon.

Nicolas Sabathier
PAR JEAN-MARC FAURE, PUBLIÉ LE 27 FÉVRIER 2018 À 20H18, MODIFIÉ À20H25.

Groupe de hard-rock né et resté en Béarn, Manigance cartonne sur la scène mondiale de métal progressif. Il part en tournée européenne avec les Tunisiens de Myrath.

Un groupe de hard rock (métal progressif pour les puristes) qui se produit sur l’austère terrasse du fort du Portalet, l’image est pour le moins incongrue dans ce paysage de la haute vallée d’Aspe. Les six musiciens, tout en noir et tatoués, arborent un look qui ne donne pas envie de les bousculer sur le chemin voisin de la mâture. Des scènes de guerre, une jeune femme enfermée dans le sous-sol inquiétant du château prison illustrent le clip tourné l’été dernier.

« Nous sommes le fruit d’une machination. L’humanité déchaîne les passions » : autre surprise, les textes sont en français. « C’est comme ça que l’on a réussi à vendre nos disques au Japon », explique François Merle, guitariste de Manigance depuis sa création en Béarn, il y a plus de 20 ans. En Béarn dites-vous ?

UN STUDIO À MEILLON

Parfaitement. Ces six garçons, bien de chez nous, installés sur la scène hard rock internationale et restés amateurs, sont nos voisins. Les deux guitaristes sont technicien chez Turbomeca et responsable d’un cinéma à Tarbes. Le bassiste est épicier à Goès. Le clavier est prof des écoles à Pau. Le batteur est patron d’une boîte d’enseignes lumineuses à Oloron. Le chanteur, producteur de noisettes à Gan, vient de passer le micro à une Toulousaine qui travaille dans le domaine de la formation professionnelle. Son mari, commercial de métier, est le manager du groupe. Manigance doit son nom à un titre de Vulcain, un groupe de hard rock français des années quatre-vingts.

« On a démarré en 1997 par un groupe de reprises, avant de faire nos propres chansons »

Tout ce beau monde se retrouve chaque jeudi soir à Meillon où François a installé un studio d’enregistrement et de répétitions dans une dépendance de sa maison béarnaise. Lui, le bassiste et le chanteur Didier Delsaux – sur le départ pour préserver sa voix – sont là depuis le début.

« On a démarré en 1997 par un groupe de reprises, avant de faire nos propres chansons », se souvient François. À l’époque, les groupes hard rock FM comme Scorpions, Toto, Trust ou ACDC inspirent leur musique. Les textes sont influencés par Goldman et Balavoine.

« On a réussi à tourner avec des groupes professionnels comme les Finlandais de Stratovarius et à se faire connaître au Japon »

Leur premier vrai album sort en 2002, une époque où le rock progressif commence à trouver son public. Pour le suivant, une nouvelle maison de disques, qui produit essentiellement des groupes étrangers, signe nos Béarnais. « Du coup, on a réussi à tourner avec des groupes professionnels comme les Finlandais de Stratovarius et à se faire connaître au Japon », se souvient le Meillonnais.

Albums et tournées se succèdent. Manigance enregistre un live à l’élysée-Montmartre en 2004, fait la première partie de Scorpions à l’Olympia l’année suivante. « On n’a jamais vendu suffisamment de disques pour se poser la question du professionnalisme », note le guitariste de Manigance, également présent sur les plateformes numériques (Deezer, Spotify, iTunes).

20 DATES EN EUROPE

Ils ne seront jamais pros comme les Landais de Gojira, mais ils continuent à vivre leur passion à fond, tout en gardant la tête froide. Le 8 mars, ils partent en tournée européenne avec les Tunisiens de Myrath (métal oriental). Parmi les 20 dates entre Paris, la Hollande, l’Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie, la Suisse, l’Italie et L’Espagne, notez celle de Montauban, où ils seront le 24 mars.

On allait oublier. Dans leur dernier album, « Volte-face », ils ont repris, en français bien sûr, la chanson « Say it ain’t so » de Murray Head…, leur voisin de Saucède.

 

Discographie

Ange ou Démon (2002) ;D’un autre sang (2004) ; L’Ombre et la lumière (2006) ; Original Album Classics (Box Set, 2009) ; Récidive (2011) ; Volte-face (2014) ; Machine-nation (2018).