Ils ont remporté le concours de dessin sur la collecte des déchets

Un camion benne de ramassage des déchets a élu domicile,
mercredi dernier, le temps d’une récréation, dans la
cour de l’école. Il s’agissait de présenter la nouvelle décoration
du véhicule réalisée par les enfants de CE et CM1
de la classe de Véronique Robin. Ces écoliers ainsi que
ceux de l’école Lapuyade de Pau, sont les lauréats du
concours de dessin organisé par la Communauté d’agglomération
Pau Béarn Pyrénées, dans le cadre de la sensibilisation
au recyclage des déchets. Ce projet mené par
Ecocène a réuni 24 classes de cycle 2 et 3. En ce qui
concerne l’école de Meillon, l’association est intervenue
à 4 reprises. Les enfants ont par ailleurs visité le centre de
tri de vêtements du Relais. Les jeunes lauréats du concours
de dessin auront la satisfaction de voir circuler dans les rues
de Meillon et Aressy, le camion décoré par leurs soins. Ils
ont par ailleurs eu la possibilité de découvrir le centre de
tri de Sévignac. Les écoliers ont été félicités par leurs maîtresses
; Sébastien Maunas, coordinateur Tri et Prévention
à la communauté d’agglo ; Évelyne Cousteau, directrice
d’Ecocène et par le maire, Patrick Buron. © ROGER CHAGUE

Sauvons l’abeille noire !

Meillon : sauvons l’abeille noire !
Jean Michel Escuraing a présenté la « Danse des Abeilles », accompagné de Patrick Buron et Éric Gibeaux.

© Roger Chague
PUBLIÉ LE 4 JUILLET 2018 À 19H47.

Pour lutter contre la raréfaction des insectes pollinisateurs, la « Danse des Abeilles » veut promouvoir la race autochtone de l’abeille noire.

Dernièrement, Jean Michel Escuraing était à Meillon pour présenter l’association « La Danse des Abeilles » qu’il préside, en présence de Patrick Buron maire de la commune et d’Éric Gibeaux, directeur de l’Esat Alpha. Cette association a été créée pour la défense de l’abeille et plus particulièrement de l’abeille noire autochtone.

Ses objectifs sont, entre autres, de promouvoir une apiculture respectueuse de l’abeille, d’assurer la formation des adhérents, de sensibiliser le public en général et plus particulièrement les jeunes à l’apiculture « amateur » et à des comportements éco-responsables. La mise en œuvre de l’action de l’association passera tout d’abord par la création de deux ruchers, à Bizanos et à Meillon.

Création de deux ruchers

Ces ruchers seront réalisés au moyen de ruches horizontales, dites ruches kenyanes. Ces dernières seront équipées d’un côté vitré permettant l’observation, sans gêne pour les occupantes. Elles sont particulièrement adaptées à une apiculture familiale en raison de la simplicité de leur conduite.

Dix ruches ont été commandées à l’Esat (Etablissements et Services d’Aide par le Travail) Alpha d’ Idron, ce qui ajoute du sens au projet, en lui donnant une dimension sociale. Eric Gibeaux, directeur de cet établissement, présent à la réunion, a affirmé, au nom de tous ses salariés, tout le bien qu’il pensait de cette collaboration. Les premières implantations de ruchers naturels auront lieu en septembre pour une mise en fonctionnement au printemps prochain à Bizanos et Meillon.

Contact : La Danse des Abeilles, 38 avenue du Général- de-Gaulle. Site internet : http://www.dansedesabeilles.org Tél. 05 59 02 27 86.

Sensibiliser le jeune public

L’apiculture majoritaire dont l’objectif essentiel est la production optimale de miel, utilise des races d’abeilles étrangères, sans doute plus productives, mais moins robustes et moins bien adaptées à leur environnement qu’une race autochtone. Cela implique une obligation de multiplier les interventions humaines et les traitements sanitaires. Conscients de cette situation, les fondateurs de l’association entendent modestement apporter leur contribution à un travail sur les comportements et les mentalités qui passera par des actions de sensibilisation du public et tout particulièrement des jeunes.

Vers un Plan d’Urbanisme Intercommunal

« D’ici à la fin 2019, la Communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées se dotera d’un Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), qui viendra remplacer l’ensemble des Plans Locaux d’Urbanisme des communes. Pour élaborer ce document d’urbanisme majeur, la concertation avec les habitants et acteurs du territoire est d’ores et déjà lancée. »

« Vous habitez l’une des 31 communes de l’agglomération de Pau Béarn Pyrénées ? Vous êtes intéressé par les perspectives d’aménagement de votre territoire ? Participez, à votre choix, à l’une des réunions publiques organisées dans 7 communes de l’agglomération. Présentation assurée par vos élus et des techniciens de 18h à 20h. »

  • Lundi 18 juin à Pau
    Auditorium des Allées, 26 Avenue des Lilas — 64000 Pau
  • Mercredi 20 juin à Artigueloutan
    Salle grande Ourse, à côté de la mairie — 64420 Artigueloutan
  • Vendredi 22 juin à Aussevieille
    Salle multiactivités, 4 rue Gozes Abadie — 64230 Aussevieille
  • Lundi 25 juin à Rontignon
    Salle du Foyer municipal, rue des écoles — 64110 Rontignon
  • Mardi 26 juin à Gan
    Salle Jean Pierre Léris, Île du Neez — 64290 Gan
  • Mercredi 27 juin à Artiguelouve
    Maison pour tous, chemin du stade — 64230 Artiguelouve
  • Mardi 3 juillet à Lons
    Salle des mariages Hôtel de Ville – 64140 Lons

Pour plus d’informations cliquez sur le lien suivant:

http://www.agglo-pau.fr/70-divers/554-plui-vers-un-urbanisme-durable.html

14 avril 2018 – L’ESMAN a réceptionné son nouveau club-house et ses vestiaires

Meillon: l’ESMAN a réceptionné son nouveau club-house et ses vestiaires

Le secrétaire général de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques a coupé le ruban des nouvelles installations.

La commune a inauguré les nouvelles installations mises à disposition du club de foot l’ESMAN.

« La commune vous offre à vous, l’ESMAN, ce bel outil, et j’espère que vous en prendrez soin. Je souhaite et désire que vous, joueuses, joueurs, dirigeants et parents en fassiez bon usage », c’est par ces paroles que Patrick Buron, le maire de Meillon a clôturé son allocution, lors de l’inauguration du club house et vestiaires de ce club.

C’est sous un soleil inespéré, le matin-même, qu’une foule considérable, dont près d’une centaine de jeunes footballeurs est venue assister à cette manifestation Le secrétaire général de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, représentant le préfet a ouvert la cérémonie, en coupant le ruban inaugural, avant de laisser place aux nombreux discours.

Tour à tour, Patrick Buron, Pierre Bellehigue, en son nom et celui de Roger Salles Cazeaux, coprésidents de l’ESMAN, André Arribes, représentant le président du conseil départemental, Yvonne Boy et Bernard Laporte-Fray pour les instances départementales et régionales du Foot, Eddie Bouttera et François Bayrou ont pris la parole.

Des maraîchers et un club de foot

Tous ont salué cette magnifique réalisation, le maire ayant insisté sur les efforts financiers de la commune, mais qui ne gèleront pas ses capacités pour de futurs projets. Il a aussi remercié le conseil départemental, l’Etat, la FFF, qui ont financé ce projet de 507.000 € à hauteur de 47 %, ainsi que l’architecte et toutes les entreprises qui ont œuvré à la construction et l’aménagement de cette réalisation.

« Je souhaite à tous les sportifs de se dépasser comme l’a écrit M. de Coubertin :‘Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre » a-t-il dit avant de conclure.

Pierre Bellehigue, a quant à lui, chaudement remercié la municipalité pour ce cadeau : « Cet outil permettra de conforter l’activité du club qui compte 380 licenciés dont plus de 240 jeunes de 6 à 19 ans, avec 17 équipes engagées dans les divers championnats, dont 3 évoluent en régional. Mais le club, aussi, avec ses éducateurs permanents, assure l’encadrement de la section sportive du collège de Bizanos, et l’activité physique auprès des écoles publiques d’Assat et de Meillon ».

« Nous espérons que l’utilisation qu’ils en feront, contribuera à développer la vie sociale de nos villages, à créer cohésion et esprit d’équipe et à entretenir l’ensemble des valeurs du sport que sont le dépassement de soi, le respect mutuel, la solidarité et le fair play. » a-t-il conclu.

Après les prises de parole d’Yvonne Boy, Bernard Laporte-Fray et François Bayrou, Eddie Bouttera, après avoir rappelé le rôle de l’Etat dans ce genre de réalisation, s’est dit heureux de découvrir Meillon qu’il connaissait pour ses maraîchers, et qu’il connaîtra maintenant sera connu pour son club de foot. La séance de discours achevée, Jérôme Lassus, l’architecte qui en a conçu les plans, a guidé et commenté la visite des locaux, avant de regagner la salle polyvalente pour le buffet.

Une réalisation harmonieuse

Le bâtiment de 400 m2 abrite le club-house, quatre vestiaires joueurs, deux vestiaires arbitres, une infirmerie, un bureau et des locaux techniques. Il s’insère harmonieusement dans un complexe sportif comprenant la salle polyvalente, pour le yoga, la gym, le judo et la pelote basque en mur à gauche, le city stade pour les jeunes et le boulodrome pour les moins jeunes, et bien sûr deux terrains de foot.

25 mars 2018 – Fête de la Tulipe avec les Tulipes contre le cancer

Les 700 bouquets de tulipes ont été vendus.

La première Fête de la tulipe, organisée en faveur de la lutte contre le cancer, a été un véritable succès. Mission réussie pour les organisateurs.

Plus d’un millier de visiteurs, 700 bouquets de tulipes à la vente, plus aucun à l’issue de la journée, 34 exposants, 120 marcheurs et plus de 150 convives… Voilà résumée en quelques chiffres la première Fête de la tulipe.

Organisé par la mairie et le Lions Club Pau Béarn, coordonné par Patrick Buron, le maire, et Laurence Vulput, avec l’aide de nombreux Meillonnais, et animé par Alain Steiner, cet événement a été une réussite. La marche matinale, longeant le gave et empruntant les rues du village a, malgré une météo incertaine, séduit de nombreux marcheurs. De retour sur le site de la fête, un déjeuner champêtre et convivial attendait les visiteurs dans un espace dédié. Ces derniers avaient la possibilité de déguster une assiette gourmande composée avec les produits proposés par les producteurs locaux et la consommer sur place.

Dans l’après-midi, l’espace était réservé aux interventions d’experts, a un concours de créations florales avec « Choco Fleurs » et unconcours de dessin réservé aux enfants.

Le prolongement de « Tulipes contre le cancer »

Patrick Buron et Sauveur Jair, président du Lions Club Pau Béarn, ont rappelé, dans leurs discours, que cette animation est le prolongement de l’opération « Tulipes contre le cancer », qui compte déjà trois ans d’ancienneté, et que tous les bénéfices iront à cette action solidaire. Patrick Buron a remercié les Meillonnais et les artisans et commerçants du village, et en a profité pour introniser Marc Domengine, (cheville ouvrière de l’action « Tulipes contre le cancer ») dans la confrérie des Amis du Château de Franqueville, présente parmi les exposants.

Au vu du succès de cette journée, il est à parier que cette première édition ne sera pas la dernière.

21 mars 2018 – En chaussettes dépareillées pour la Journée mondiale de la trisomie


Ce mercredi 21 mars, la Journée mondiale de la trisomie 21 était l’occasion de faire connaissance du petit Marcel, 2 ans, via les réseaux sociaux. Ses parents ont créé une page Facebook pour raconter l’histoire de l’EXTRAordinaire Marcel, et changer le regard sur cette maladie. Pour la journée mondiale de la trisomie, cette page s’est fait également relais d’une action toute simple : porter des chaussettes dépareillées pour dire « Oui à la différence » . La directrice du groupe scolaire, Nolwen Doby, après avoir en amont sensibilisé les élèves de CM1 et CM2 sur ce sujet, les a fortement encouragés à venir en classe ce jour-là avec des chaussettes dépareillées.
Et c’est avec joie qu’ils ont participé. © R.C

Mars 2018 – La presse s’invite à l’école

Meillon : la presse s’invite à l’école

Les CE1 et CE2 ayant participé à la semaine de la presse.

© R.C.

La classe de Maryse Lissarague a participé activement à la semaine de la Nouveau Document Microsoft Wordpresse, organisée par le CLEMI (Centre pour l’éducation aux médias et à l’information).

Instituée de puis plus de 20 ans par le CLEMI, la semaine de la presse s’est déroulée dans les écoles du 19 au 24 mars.

Cette animation a pour but d’aider les élèves à comprendre le système des médias, à former leur jugement critique et à développer leur goût pour l’actualité. Maryse Lissarague, professeur des écoles y a participé avec sa classe de CE1 et CE2. Pour ce faire, l’école a reçu différents journaux, dont le nôtre.

La revue de presse, tout au long de cette semaine, a permis d’aborder les thèmes et questions suivantes. D’où vient l’information ? Quels sont les différents types de journaux, quels sont les métiers de la presse, comment fabrique-t-on un magazine, fausses informations (sur la toile) ? Maryse Lissarague a permis une lecture libre des différents journaux, par petits groupes, avec restitution à l’oral par les élèves, apparemment très réceptifs et participatifs.

La reprise du journal de l’école

Pour clôturer cette semaine, les élèves ont reçu le correspondant local de notre journal. En conclusion, cette étude a fortement motivé les journalistes en herbe à proposer la reprise, l’an prochain, par toutes les classes, du journal de l’école « Le Petit Meillonnais », jusqu’ici abandonné.

Riche de cette expérience, Maryse Lissarague s’est fixée deux autres projets scolaires : un conte musical « Mylor et l’arbre bateau » et « Un architecte dans ma classe » pour étudier l’aménagement de la cour.

Meillon: la première fête de la tulipe

Meillon: la première fête de la tulipe

L’opération Tulipes contre le cancer permet de récolter des fonds avec la vente de bouquets de tulipes. Cette année, une journée festive est programmée le dimanche 25 mars.

Pour la troisième année consécutive, le Lions Club, en partenariat avec la commune de Meillon, organise l’action Tulipes contre le cancer.

Une belle action de solidarité qui fédère 180 bénévoles, et permet de récolter des fonds au profit de la lutte contre le cancer, avec la vente de bouquets de tulipes.

Cette année, ce partenariat veut aller encore plus loin en proposant une rencontre festive autour de cette action.

Un marché et des animations

C’est ainsi que le dimanche 25 mars, le village de Meillon et le Lions Club de Pau organisent la première Fête de la Tulipe. Elle se déroulera à la salle polyvalente de 10 h à 16 h, et s’organisera autour d’un marché aux fleurs et gourmand, avec des producteurs locaux (légumes, plants, viandes, œuf, foie gras, fromage, miel, vins, pains…)

Elle sera ponctuée aussi d’animations pour toute la famille.

De 10 h 30 à 12 h : une marche solidaire, à travers le village, qui permettra de découvrir le site de production des tulipes.

À partir de 12 h : déjeuner champêtre et convivial, où chaque visiteur pourra déguster, dans un espace dédié, les assiettes gourmandes que proposeront les exposants ; chacun pourra composer son menu à sa guise.

De 14 h 30 à 16 h, des ateliers ludiques, pratiques et gratuits seront proposés : « Experts verts à votre écoute », concours de créations florales, concours de dessins pour les enfants sur le thème de la solidarité.

Tout au long de la journée, le public pourra participer à la lutte contre le cancer : un don de 5 €, en échange d’un bouquet.

Les 2 CV solidaires des tulipes

Et toute la journée, une exposition de 2 CV et dérivés du club Las dus chibaous dou Béarn sera installée sur le parking de la salle polyvalente.

Ces 2 CV pourront aussi amener des personnes sur le site des tulipes, et organiser divers jeux autour de la voiture et en particulier l’épreuve de la 2 CV à pédales.

 

Manigance : le hard rock, des voisins

 

Manigance : le hard-rock made in Béarn à l’assaut du monde !

Le groupe (de g. à d.) : Stéphane Lacoude (48 ans), de Goès. Christian Pinto (47 ans), de Toulouse ; Patrick Soria (52 ans), d’Oloron ; Carine Pinto (45 ans), de Toulouse ; Bruno Ramos (53 ans), de Tarbes ; Jean Lahargue (35 ans), de Pau ; François Merle (51 ans), de Meillon.

Nicolas Sabathier
PAR JEAN-MARC FAURE, PUBLIÉ LE 27 FÉVRIER 2018 À 20H18, MODIFIÉ À20H25.

Groupe de hard-rock né et resté en Béarn, Manigance cartonne sur la scène mondiale de métal progressif. Il part en tournée européenne avec les Tunisiens de Myrath.

Un groupe de hard rock (métal progressif pour les puristes) qui se produit sur l’austère terrasse du fort du Portalet, l’image est pour le moins incongrue dans ce paysage de la haute vallée d’Aspe. Les six musiciens, tout en noir et tatoués, arborent un look qui ne donne pas envie de les bousculer sur le chemin voisin de la mâture. Des scènes de guerre, une jeune femme enfermée dans le sous-sol inquiétant du château prison illustrent le clip tourné l’été dernier.

« Nous sommes le fruit d’une machination. L’humanité déchaîne les passions » : autre surprise, les textes sont en français. « C’est comme ça que l’on a réussi à vendre nos disques au Japon », explique François Merle, guitariste de Manigance depuis sa création en Béarn, il y a plus de 20 ans. En Béarn dites-vous ?

UN STUDIO À MEILLON

Parfaitement. Ces six garçons, bien de chez nous, installés sur la scène hard rock internationale et restés amateurs, sont nos voisins. Les deux guitaristes sont technicien chez Turbomeca et responsable d’un cinéma à Tarbes. Le bassiste est épicier à Goès. Le clavier est prof des écoles à Pau. Le batteur est patron d’une boîte d’enseignes lumineuses à Oloron. Le chanteur, producteur de noisettes à Gan, vient de passer le micro à une Toulousaine qui travaille dans le domaine de la formation professionnelle. Son mari, commercial de métier, est le manager du groupe. Manigance doit son nom à un titre de Vulcain, un groupe de hard rock français des années quatre-vingts.

« On a démarré en 1997 par un groupe de reprises, avant de faire nos propres chansons »

Tout ce beau monde se retrouve chaque jeudi soir à Meillon où François a installé un studio d’enregistrement et de répétitions dans une dépendance de sa maison béarnaise. Lui, le bassiste et le chanteur Didier Delsaux – sur le départ pour préserver sa voix – sont là depuis le début.

« On a démarré en 1997 par un groupe de reprises, avant de faire nos propres chansons », se souvient François. À l’époque, les groupes hard rock FM comme Scorpions, Toto, Trust ou ACDC inspirent leur musique. Les textes sont influencés par Goldman et Balavoine.

« On a réussi à tourner avec des groupes professionnels comme les Finlandais de Stratovarius et à se faire connaître au Japon »

Leur premier vrai album sort en 2002, une époque où le rock progressif commence à trouver son public. Pour le suivant, une nouvelle maison de disques, qui produit essentiellement des groupes étrangers, signe nos Béarnais. « Du coup, on a réussi à tourner avec des groupes professionnels comme les Finlandais de Stratovarius et à se faire connaître au Japon », se souvient le Meillonnais.

Albums et tournées se succèdent. Manigance enregistre un live à l’élysée-Montmartre en 2004, fait la première partie de Scorpions à l’Olympia l’année suivante. « On n’a jamais vendu suffisamment de disques pour se poser la question du professionnalisme », note le guitariste de Manigance, également présent sur les plateformes numériques (Deezer, Spotify, iTunes).

20 DATES EN EUROPE

Ils ne seront jamais pros comme les Landais de Gojira, mais ils continuent à vivre leur passion à fond, tout en gardant la tête froide. Le 8 mars, ils partent en tournée européenne avec les Tunisiens de Myrath (métal oriental). Parmi les 20 dates entre Paris, la Hollande, l’Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie, la Suisse, l’Italie et L’Espagne, notez celle de Montauban, où ils seront le 24 mars.

On allait oublier. Dans leur dernier album, « Volte-face », ils ont repris, en français bien sûr, la chanson « Say it ain’t so » de Murray Head…, leur voisin de Saucède.

 

Discographie

Ange ou Démon (2002) ;D’un autre sang (2004) ; L’Ombre et la lumière (2006) ; Original Album Classics (Box Set, 2009) ; Récidive (2011) ; Volte-face (2014) ; Machine-nation (2018).

Bienvenue sur notre site internet

Chères Meillonnaises, Chers Meillonnais

Vous venez de vous connecter sur le site Internet de la commune de MEILLON.

Permettez-moi de vous y souhaiter la bienvenue.

Notre commune a souhaité créer son propre site internet se donnant ainsi les moyens d’une communication active et réactive qui réponde aux besoins des citoyens en matière d’informations.

Il vous permettra de découvrir les actions et activités proposées par la commune et les associations.

A vous maintenant de vous l’approprier, n’hésitez pas à nous faire savoir les améliorations que vous voudrez y apporter.

Bonne découverte le Maire de MEILLON

 Patrick BURON